Le roman de décembre : Elle voulait vivre dans un tableau de Chagall - Gaëlle Fonlupt

L'histoire

Lou est hospitalisée en psychiatrie. Elle ne sait ni pourquoi, ni comment elle est arrivée dans ce lieu où « l’humanité a été avalée par les horloges ».

Louiza, a tout quitté pour se consacrer à la photographie. A Hanoï elle rencontre Nils, jeune homme ambitionnant de devenir diplomate. Tout les sépare et pourtant cette rencontre marque le début d’une histoire qui, du Vietnam à Paris en passant par la Bretagne et Malte, les conduira au cœur d’une nuit qui fera basculer leurs vies.

Cinq années séparent Lou de Louiza. Cinq années que la mémoire de Lou a effacées et que le lecteur va redécouvrir avec elle. Avec les tableaux de Chagall en toile de fond, se dessine un parcours initiatique et poétique dans un univers à fleur de peau où les émotions se mélangent au gré des révélations.

Ce roman offre une réflexion sur l’altérité, la normalité, l’enfermement, la résilience et explore la frontière entre passion amoureuse et folie.

Lire les premières pages

Lire les principaux avis, critiques et chroniques

 

L'auteure

Gaëlle Fonlupt est née en Savoie en 1980. Elle a successivement travaillé dans l’humanitaire et à l’hôpital.

Son premier roman, Elle voulait vivre dans un tableau de Chagall, a été finaliste du concours « Les Talents de demain » en juin 2020 et a été retenu dans la sélection 2021 de l'Académie Hors Concours.

Lire l'interview de Gaëlle Fonlupt suite à la parution de son livre

 

Le mot de l'éditeur

 Tout, dans ce premier roman, nous a séduits : la richesse du style, la finesse de l’analyse, l’originalité du propos, la construction duelle, qui fait alterner deux trames narratives : l’une réaliste, crue et violente, l’autre douce, lumineuse et poétique.

Le tout offre un roman envoûtant et puissant jusqu’au dénouement aussi inattendu que réussi.