Le travail éditorial

1ère étape : la réception des manuscrits et le premier filtre

Lorsqu’un manuscrit arrive chez nous, il est d’abord examiné par un(e) premier(e) lecteur / lectrice qui vérifie les fondations :

  • Correspond-il à un genre romanesque que nous publions (le théâtre, les autobiographies et les essais sont écartés) ?

  • Est-il écrit en bon français ? La syntaxe et l'orthographe sont-elles correctes ?

2ème étape : le travail du comité de lecture
Si le manuscrit franchit le premier filtre, le manuscrit part dans les tuyaux de notre comité de lecture présidé par Madeleine, une ancienne du monde l'édition (vous n'en saurez pas plus).

Il va alors passer entre les mains de deux à sept personnes selon sa qualité.


La décision finale sera dictée par trois considérations :

  • La qualité de l’intrigue et l’émotion suscitée : on veut des livres qui vous embarquent, qui vous émeuvent, vous fassent réfléchir, pleurer ou rire. Des livres qui parlent à votre ventre autant qu’à votre cerveau.

  • L’originalité et l’intérêt du propos : on veut des livres sortant des sentiers battus, porteurs d’un univers singulier.

  • La qualité d’écriture : on veut du style, que la langue soit poétique, rêche, ciselée, tranchante ou enveloppante qu’importe, on veut une langue qui vibre. Du rythme dans l’écriture.

Le comité de lecture rend son avis sur la base de ces critères et le directeur éditorial tranche.

3ème étape : le travail éditorial
Vient ensuite notre moment préféré : celui où on annonce à l’heureux.se élu.e qu’il/elle est retenu.e (et malheureusement aussi celui qui nous fend le cœur à chaque fois que nous disons non à ceux qui n’ont pas franchi les étapes précédentes).


Commence ensuite un long travail d’accompagnement, conçu comme un véritable compagnonnage. L’équipe de LEDA ainsi qu’un des auteurs les plus expérimentés vont faire des suggestions pour améliorer le manuscrit sur le fond, la forme… Un travail d’artisan ou on taille, on polit, on soude, on ponce au gré des allers-retours avec l’auteur.e

 

4ème étape : le contrôle qualité
Notre correctrice agrégée de Lettres modernes relit le texte avant que le "bon à tirer" ne soit soumis à  l'auteur.e et parte à l'imprimerie.


Alors quand un auteur déjà multipublié et ayant travaillé avec les plus grandes maisons d’édition nous dit qu’il est impressionné par la qualité de notre travail éditorial et bien on y croit encore un peu plus fort !


Merci à lui, merci aux auteurs qui nous font confiance et merci à vous lecteurs, chroniqueurs, libraires et autres amoureux des livres qui faites vivre nos petits !

Image de reza shayestehpour