dimanche 15 novembre 2020

Dans les larmes de Gaïa : sortie le 25 novembre 2020


L'histoire

A la suite d'une guerre, la Terre est recouverte par un gigantesque océan. Dans une immense bulle flottant au gré des courants, vivent quelques milliers d'habitants, seuls rescapés de ce chaos. Parmi eux, deux adolescents que tout oppose.

Elle, Natanae, fille de pêcheur, est éprise de liberté. Le décès brutal de son père fait basculer sa vie et l'oblige à habiter chez sa mère où elle se retrouve confrontée à l'ignoble violence de son beau-père.

Lui, Morphée, fils du plus haut dirigeant, est passionné d'arts. Dans sa cage dorée, il souffre de solitude et de l'indifférence de ses parents. Il déteste ce monde que son père a créé.

L'abordage d'un continent sauvage va leur ouvrir de nouveaux horizons.

 

L'autrice

 

Née en Bretagne, en 1970, Nathalie Le Gendre est romancière de 9 à 99 ans. Elle est l'auteure d'une quinzaine d’œuvres pour lesquelles elle a été multi-primée. Dans les larmes de Gaïa est son premier roman.

Page wikipedia de Nathalie Le Gendre

Liste des œuvres de Nathalie Le Gendre

 

 Le mot de l'éditeur


Publié initialement en 2003 aux éditions « Mango jeunesse » (collection Autres Mondes n°22), Dans les larmes de Gaïa, a obtenu sept récompenses : le prix Intercollèges 2004 (6/5ème), le prix des Incorruptibles 2005 (4/3ème), le prix Gayant lecture 2005, le prix de la Citoyenneté 2005 (5/4ème), comme dans un livre 2005 (Questembert), le prix Alizés 2006 (Vienne), le prix Cherbourg 2006.

 Les éditions d’Avallon ont fait le choix de republier ce roman construit comme une pièce shakespearienne dans sa collection « 9 à 99 ans ». L’histoire racontée est accessible au plus jeune public et peut aussi être lue par un public adulte. Avec subtilité, l’autrice engage une réflexion sur la liberté et le rejet du totalitarisme sans jamais sombrer ni dans le manichéisme, ni dans un propos didactique. Ce roman engagé correspond aux valeurs que souhaitent promouvoir les éditions d’Avallon.


A propos du roman


« Dans Les Larmes de Gaïa est un beau roman (non, je ne me suis pas trompée entre "beau" et "bon", même si ce livre est aussi un bon roman). Il est beau dans les sentiments qui y sont exprimés à travers chaque page: la peur, la colère, l'amitié, l'amour, la haine... Il est beau aussi de par l'intrigue et de par les deux personnages principaux que sont Natanae et Morphée.

Nathalie Le Gendre s'est appuyée sur le célèbre Roméo et Juliette de William Shakespeare. Ainsi, on retrouve une histoire similaire quoique plus axée sur l'amitié que sur l'amour entre les deux héros. D'ailleurs, l'auteur tout le long de son roman, y fait allusion et rend ainsi, un bel hommage à Shakespeare.

Cette jeune écrivaine a su donner de la poésie à son histoire malgré des thèmes durs et tragiques. Ainsi, elle aborde le thème de la liberté (la liberté de penser mais aussi celle de s'exprimer à travers l'art sous toutes ses formes) et du libre-arbitre. Dans Dans Les Larmes de Gaïa, elle dénonce une Archebulle dictatoriale où la répression et la manipulation des esprits font loi (même si a priori ce gouvernement veut agir pour le bien de la population). Nathalie Le Gendre aborde également les sujets de la maltraitance et des ravages de l'alcoolisme. Tous ces thèmes sont des idées fortes et difficiles à traiter, mais l'auteur réussit habillement à les aborder et ce, simplement et efficacement. Dans Les Larmes de Gaïa plaira aux rêveurs, aux idéalistes et à tous ceux qui ont encore de l'espoir pour notre planète et dans la nature humaine. »